Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, s’est entretenu à son cabinet, ce mercredi 5 septembre, avec plusieurs personnalités dont le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin près la République de Cuba, Cyr Koty. Ce dernier a déclaré être allé se présenter au président de l’Assemblée nationale et profiter pour solliciter ses conseils avant de rejoindre son poste.

Cyr Koty s’est, par ailleurs, réjoui des sages conseils que le président Adrien Houngbédji lui a prodigués. Ce dernier a rappelé les relations qui ont toujours existé entre le Parlement du Bénin et celui de Cuba, les démarches antérieurement menées avec son prédécesseur en vue du renforcement de la coopération entre les deux pays et enfin le vœu que cette coopération soit non seulement renforcée, améliorée mais aussi aboutisse à l’établissement d’un partenariat de coopération parlementaire bénino-cubaine. Cela, avec un accent particulier sur les possibilités de renforcement des capacités des cadres du Parlement béninois.
L’ancien ministre chargé des Transports remercie le chef de l’Etat, Patrice Talon, qui lui a fait l’honneur de lui renouveler sa confiance en le nommant à ce poste diplomatique stratégique, le 25 juillet dernier. Cyr Koty promet d’œuvrer pour ne pas trahir cette confiance. Il entend mettre en pratique à cet effet les conseils reçus du président de l’Assemblée nationale, en vue de la réussite de sa mission. « Le président Adrien Houngbédji a estimé que, dans le cadre de la relance de la coopération entre le Bénin et Cuba, des opportunités soient exploitées afin de mettre l’accent sur un certain nombre de secteurs que nous avons parcourus, notamment la santé, l’agriculture, le tourisme, la culture et les loisirs et d’autres opportunités qui pourraient s’offrir à notre pays, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant », confie le nouvel ambassadeur du Bénin près Cuba. « Nous allons nous efforcer de faire en sorte que le Bénin puisse tirer le meilleur profit de cette coopération entre les deux pays et que Cuba puisse également voir ce que nous disposons de mieux et qui pourrait faire l’objet d’échanges...», conclut Cyr Koty.

Th. C. N.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1502 fois