L’Association des Tchabè pour le développement (Atd-Ajóbí) a fait don, samedi 1er septembre dernier, d’un module de quatre latrines au Ceg 2 de Savè. La cérémonie d’inauguration et de remise s’est déroulée en présence des membres de ladite association, des responsables et diverses personnalités de la localité.

 

Le deuxième Collège d’enseignement général de Savè dispose désormais d’un module de latrines. C’est grâce à un don de l’association des Tchabè pour le développement (Atd-Ajóbí) qui a financé sur fonds propres la construction de l’ouvrage pour un montant de 1,5 million F Cfa. Ainsi, les élèves, qui étaient obligés de déféquer dans la nature faute de latrines, peuvent faire leurs besoins en respectant de l’environnement.
Selon Martin Biaou Chafara, président de l’association, le module de latrines mesure 8 m de longueur sur 2 m de largeur et a une profondeur de deux mètres. A l’intérieur de chaque latrine se trouvent deux pots utilisables de façon alternative. En procédant à la remise de l’ouvrage, il a exhorté les bénéficiaires à en prendre soin, car pour lui, c’est la seule condition pour bénéficier d’autres appuis.
Une exhortation appréciée par les élèves à travers leur porte-parole. Face à ce geste pour le bien-être des acteurs de cet établissement et pour la protection de l’environnement, Eugene Azonwaï, le directeur du collège, s’est montré particulièrement reconnaissant en direction des donateurs. Il a ensuite profité de la tribune qui lui est offerte pour exposer d’autres problèmes auxquels le collège est confronté, notamment l’absence d’un laboratoire et de la clôture du domaine qui abrite l’établissement.
Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique lors de l’inauguration, le maire de Savè, Timothée Biaou, a exprimé toute sa joie devant cette réalisation. « Vous avez réalisé une belle œuvre. Elle est énormément grande. L’association Ajóbí mérite d’être soutenue et accompagnée ; elle force mon admiration », a-t-il déclaré.
L’inauguration de ces latrines entre en ligne de compte des manifestations de la troisième édition des retrouvailles annuelles de l’association tenue du 31 août au 2 septembre dernier. Elles ont été notamment marquées par d’autres activités dont l’assemblée générale des membres et des soirées culturelles. Faut-il le rappeler, cette association vise, entre autres, à fédérer les énergies des ressortissants tchabè afin de contribuer au développement de leur aire culturelle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1397 fois