Les cadres du ministère de l’Economie numérique et de la Communication ont procédé à l’évaluation de l’exécution au 30 juin 2018 du plan de travail annuel 2018. Les travaux de cet exercice de gouvernance répondant à la gestion axée sur les résultats ont été lancés à Cotonou, ce mardi 4 septembre par le ministre Aurélie Adam Soulé.

Sur un budget global d’environ 22 milliards F Cfa du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, le taux d’exécution financière est de 25,97 % au 30 juin 2018. C’est le bilan à mi-parcours du plan de travail annuel (Pta) exposé par le directeur de la Programmation et de la Prospective, Hervé Atayi-Guèdègbé. Selon lui, cette faible performance est le résultat de quelques contraintes financières rencontrées dans l’exécution du budget avec les procédures administratives un peu lourdes. D’où l’importance de cette revue qui vise à apprécier les progrès réalisés, à analyser les difficultés rencontrées et essayer d’y apporter des solutions.
Le ministre de l’Economie
numérique et de la Communication, tout en reconnaissant les nombreux efforts faits dans le secteur, a rappelé que davantage d'efforts sont nécessaires pour booster l’exécution de ce plan de travail annuel, gestion 2018. Pour Aurélie Adam Soulé, l’exécution efficace et efficiente des Pta doit être une préoccupation pour tous. Car, explique-t-elle, «C’est cela qui traduit dans le concret les nobles ambitions que nous nourrissons pour les sous-secteurs de l’économie numérique, de la communication et de la poste». Elle conseille donc que de nouvelles valeurs basées sur l’anticipation, la collaboration, la célérité dans le traitement des dossiers, la disponibilité, le goût du résultat et le suivi régulier des dossiers soient intégrées aux habitudes pour réussir à renverser la tendance.
Dans sa présentation, Hervé Atayi-Guèdègbé a fait savoir que le taux d’exécution est faible, mais beaucoup d’efforts ont été faits dans le secteur, surtout au niveau des projets phares et de l’accompagnement des études qui sont menées. Il cite le projet E-visa qui va permettre aux étrangers voulant visiter le Bénin, de disposer de leur visa à l’étranger sans nécessairement se déplacer vers le Bénin pour les formalités. « C’est une innovation exceptionnelle que ce projet a produite », se réjouit-il. Il évoque également le projet de déploiement de la fibre optique dans sept communes et l’installation des équipements performants de 4G qui est à sa phase terminale. « Et les consommateurs peuvent déjà sentir une amélioration dans l’accessibilité de l’internet », a-t-il fait savoir. Il évoque de même la Télévision numérique terrestre (Tnt) qui est aussi une des avancées des télécommunications, en précisant que sur la plateforme, les travaux sont terminés et les signaux Tnt sont bien perceptibles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1678 fois