Le ministre des Infrastructures et des Transports, Alassane Séidou, a procédé, ce mardi 4 septembre à Cotonou, au lancement d’un atelier consacré à la revue au 30 juin du Plan de travail annuel de son ministère. Pendant deux jours, les participants vont évaluer l’exécution physique et financière des activités inscrites au Pta 2018 et apporter des solutions idoines aux dysfonctionnements pour l’atteinte des objectifs contenus dans le Programme d’action du gouvernement.

Les gestionnaires de crédits, les responsables à divers niveaux et les points focaux de suivi-évaluation du ministère des Infrastructures et des Transports étaient conviés, ce mercredi 4 septembre, à la salle de conférences du Conseil national des chargeurs du Bénin, pour revisiter le travail abattu dans le secteur des infrastructures et des transports, au 30 juin 2018. Il était question de déceler les faiblesses et d'y apporter des solutions en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.
Selon le secrétaire général dudit ministère, Urbain Tchiakpè, cette revue du plan de travail annuel au 30 juin 2018 répond au principe de la Gestion axée sur les résultats. Pour lui, les responsables à différents niveaux vont apprécier de façon judicieuse les résultats obtenus de l’exécution du Pta en vue des actions correctives appropriées. Il estime que c’est le lieu de commenter le point de réalisation physique de tous les projets en vue de l’amélioration des performances. « La redevabilité est une exigence de la gestion axée sur les résultats», a-t-il déclaré.
Selon le ministre des Infrastructures et des Transports, Alassane Séidou, cette revue se tient conformément aux exigences de la gestion axée sur les résultats et à la loi des finances. Pour lui, cet exercice constitue un outil majeur d'aide à la décision pour l'atteinte des objectifs du Pag. Il invite les cadres et responsables du ministère à examiner l'exécution physique et financière des différentes activités inscrites au Plan de travail annuel 2018 du ministère, expliquer et commenter les résultats, analyser les difficultés rencontrées lors de l'exécution du Pta et formuler des recommandations pour capitaliser les acquis.
Conscient du bas taux d'exécution actuel du Pta, le ministre Alassane Séidou a invité ses collaborateurs à plus d'engagement et de détermination dans l'accomplissement efficient de la mission républicaine assignée à son département.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1701 fois