Plus de tripatouillage de listes de candidatures après leur dépôt à la Commission électorale nationale autonome (Céna) en charge de l’organisation pratique des élections politiques au Bénin. Il n’est plus dorénavant permis aux candidats de retourner à la Céna pour opérer des manipulations et autres modifications sur les listes de candidatures une fois que celles-ci sont déposées. Le nouveau Code électoral en examen à l’Assemblée nationale corse les dispositions y afférentes, en tenant compte des insuffisances de la loi actuelle. L’innovation se retrouve au livre premier du texte en examen et consacré aux règles générales applicables à toutes les élections en République du Bénin. Elle est précisée dans les articles 45 et 46 adoptés par les députés au cours de leur séance plénière du vendredi 31 août dernier. 

L’article 45 stipule que : « La candidature est déposée quarante-cinq jours avant la date fixée pour le démarrage de la campagne électorale à la commission électorale nationale autonome (Céna) ». L’article 46 se fait plus précis au dépôt de candidatures pour toute élection politique au Bénin. Il prévoit que « La déclaration de candidatures doit comporter les noms, prénoms, professions, date et lieu de naissance et l’adresse complète du candidat. Elle doit être accompagnée d’une quittance de versement au Trésor public du cautionnement prévue pour l’élection concernée; un certificat de nationalité ; un bulletin numéro 3 du casier judiciaire datant de moins de trois mois ; un extrait d’acte de naissance ou toute autre pièce en tenant lieu; un certificat de résidence ; un quitus fiscal des trois dernières années précédant l’année de l’élection attestant que le candidat est à jour du payement de ses impôts.
En outre, la déclaration de candidature doit mentionner la dénomination et le logo du parti ou l’emblème du candidat. Elle doit être aussi accompagnée d’un spécimen du logo ou de l’emblème. Un récépissé provisoire comportant le numéro d’enregistrement est délivré immédiatement au déclarant. Aucun ajout de pièce, aucun ajout ni suppression de noms et aucune modification ne peut se faire après dépôt sauf en cas de décès lorsqu’il s’agit de scrutin de listes. Le récépissé définitif est délivré par la Céna après vérification de la conformité des pièces et contrôle de la recevabilité de la candidature. La Céna a huit jours après le dépôt des candidatures pour publier la liste des candidats retenue ».
Cette innovation qui rend dorénavant intouchables les listes de candidatures après leur dépôt est une grande avancée par rapport à la pratique lors des élections législatives et communales et locales. Il est souvent observé au cours de ces consultations électorales une pagaille autour des listes de candidatures. Après le dépôt des dossiers, des candidats retournent à la Céna et font d’interminables retouches des listes de candidatures et autres modifications de pièces. Ce qui perturbe très souvent la Céna dans l’évolution de ses travaux. Le nouveau Code électoral veut siffler la fin du désordre.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1020 fois