Une situation de malversations financières au niveau du Centre national de production de manuels scolaires (Cnpms) a retenu l’attention du Conseil des ministres de ce mercredi 29 août. Le ministre de la Justice est instruit à agir contre les fautifs.

Sur les ressources mises à la disposition du Centre national de production de manuels scolaires (Cnpms) pour l’exécution de travaux d’impression de procès-verbaux de compilation des résultats de la présidentielle de mars 2016, il est constaté un manquant de 5 millions de francs Cfa. En effet, dans le cadre de sa vérification au 31 décembre 2016, le commissaire aux comptes du Cnpms a relevé des anomalies, notamment dans des transactions opérées pour l’exécution des travaux en question entre l’ex-directeur du Cnpms et le régisseur de la Commission électorale nationale autonome (Cena). 

La mission de vérification de l’Inspection générale du ministère des Enseignements maternel et primaire a considéré qu’il s’agit d’un « détournement » dont l’ex-directeur du Cnpms, auditionné, déclare avoir distrait le montant au profit de cadres de la Cena, révèle le communiqué du Conseil des ministres. Face à cette situation, le Conseil des ministres, à l’issue de sa séance hebdomadaire prenant connaissance du compte rendu de cette situation, a instruit le ministre en charge de la Justice à l’effet d’engager des poursuites judiciaires contre les mis en cause.
Ce qui se comprend, lorsqu’on sait que, depuis peu, le gouvernement s’est inscrit dans la logique d’une lutte sans merci contre toutes les formes de distraction des deniers publics et s’acharne à frapper avec la rigueur requise tout contrevenant à l’orthodoxie financière.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1341 fois