L’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Peng Jingtao, était l’invité du club de presse hebdomadaire ‘’Café médias plus’’, vendredi 24 août dernier à la Maison des médias Thomas Mègnassan à Cotonou. Le diplomate a présenté les enjeux du troisième sommet sino-africain prévu pour le début du mois de septembre à Beijing, ainsi que les avantages que le continent africain pourrait en tirer.

« Troisième sommet sino-africain : Quels intérêts pour l’Afrique et pour le Bénin ?». C’est le thème de la deuxième causerie de Café média plus du vendredi 24 août dernier sur laquelle Peng Jingtao, ambassadeur plénipotentiaire de la République populaire de Chine près le Bénin, a entretenu les professionnels des médias à la Maison des médias Thomas Mègnassan de Cotonou. 

Selon l’ambassadeur, l’année 2018 est une année importante dans les relations sino-africaines vieilles de plus de quarante ans. Ce sommet sera l’occasion pour la Chine et l’Afrique de travailler ensemble autour du thème « La Chine et l’Afrique : Construire une communauté de destins encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant», a-t-il indiqué. Le sommet de Beijing, poursuit-il, donnera une nouvelle impulsion à la coopération entre la Chine et le continent africain et tout en mettant l’accent sur l’orientation stratégique, va accroître la convergence et unir les efforts en construisant effectivement une communauté de destins plus solide. Deux importantes déclarations sortiront du sommet, annonce Peng Jingtao. D’une part, il y aura la déclaration de Beijing qui présentera la position commune des deux parties sur les problèmes les plus importants tels que la relation internationale, la perfection des stratégies de développement des deux parties, le soutien d’un côté aux efforts déployés par l’autre, la lutte contre les changements climatiques, la sécurité régionale. D’autre part, il y aura un plan d’action de Beijing 2018-2021 qui couvrira tous les domaines de coopération à savoir politique, économique, culturelle, sociale, internationale, coopération en matière de paix et de sécurité, échange humain…
Au cours du sommet, se tiendra la treizième réunion de hauts fonctionnaires des deux parties et la seizième conférence ministérielle qui réunit les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération, qui aura lieu le 2 septembre suivi du dialogue de haut niveau entre les dirigeants chinois du monde industriel et commercial. « C’est la sixième conférence des entrepreneurs chinois et africains », indique Peng Jingtao. Il annonce que le discours du président chinois à la cérémonie d’ouverture, le 3 septembre prochain, portera sur les nouvelles orientations et propositions ainsi que les nouvelles mesures de la Chine pour renforcer la coopération entre l’Afrique, en fixant les priorités dans le développement industriel, infrastructurel, l’investissement et l’exploitation des ressources humaines, l’éducation, la protection de l’environnement.
Ces nouvelles mesures vont porter certainement sur des sujets importants au développement, notamment la transformation économique de l’Afrique mais aussi les nouvelles impulsions au partenariat global de coopération stratégique sino-africaine, a fait savoir l’ambassadeur chinois près le Bénin. La conférence et table ronde des chefs d’Etat seront une occasion d’échanges sur les questions prioritaires pour le développement.
Quant au Bénin, le chef d’Etat, Patrice Talon, a accepté l’invitation de son homologue chinois, a indiqué l’ambassadeur pour une visite de travail au cours du sommet. Ce sera la première occasion pour les deux chefs d’Etat, renseigne-t-il, de partager leur vision pour la coopération entre la Chine et l’Afrique en général et la Chine et le Bénin en particulier.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1270 fois