Le parti Alternative citoyenne a enregistré, samedi 25 août dernier, l’adhésion de plusieurs mouvements et associations politiques dont celui dirigé par le maire de la commune de Comè, Pascal Hessou.

L’Union des jeunes dynamiques pour un idéal commun (Ujdic), le mouvement Union des jeunes et des femmes pour le développement du Bénin (Ujefd), le Rassemblement des artisans pour une nation épanouie (Rane), la Quinzième citoyenne, le Cercle de réflexion pour le développement de Comè (Crdc) et le mouvement des démocrates pour la liberté (Mdl) font désormais partie d’Alternative citoyenne. À la faveur d’une déclaration individuelle et commune, ils ont marqué leur adhésion au parti, samedi 25 août dernier à Cotonou. 

Selon Pascal Hessou, président du Crdc et porte-parole des adhérents, par ailleurs maire du Comè, le ralliement de ses sept mouvements et associations est la conséquence de l’assurance que la Rupture pour un Nouveau départ n’est pas une rhétorique. Pour lui, c’est sans doute « le remède choisi par le peuple contre la poursuite effrénée de l’effondrement des valeurs et des repères ».
Le porte-parole des mouvements politiques, note que depuis le 6 avril 2016, il est observé une révolution silencieuse en cours au Bénin. Il parle des réformes que conduit « courageusement» le président Patrice Talon et affirme que c’est une ère nouvelle qui s’ouvre sur le Bénin. Pour lui, la gouvernance par l’exemple caractérise désormais les actions pour construire le pays et reconstruire le citoyen.
Pascal Hessou note que la détermination du président de la République et de son gouvernement est totale et sans équivoque. En témoigne, signale-t-il, « les audacieuses réformes engagées », signe de sa responsabilité politique et de la place de son patriotisme dans cette marche historique du Bénin vers le développement durable et solidaire.
Pascal Hessou admet que ces réformes puissent générer des heurts et des gènes, de douleurs. Il justifie ces sentiments au regard de « notre séculaire familiarité étroite avec les facilités, les basses flatteries et les multiples tricheries ». Il pense que la population devrait accepter ces réformes et fait comprendre qu’aucun sacrifice ne serait de trop pour apporter sa pierre au relèvement des défis.
C’est fort de ces considérations, dit Pascal Hessou, que les militants, personnalités et notabilités des mouvements et associations ont pris l’engagement d’appartenir au parti Alternative citoyenne. Ils promettent d’y militer à travers leurs structures de base dans le respect des statuts et règlement intérieur pour l’atteinte des nobles objectifs fixés.
Le président du parti, Rock Gnanhoui David, déclarera à sa suite que c’est un jour spéciale. Pour lui, le Bénin révélé deviendra le pays élevé, puis mutera en nation célébrée. Il rassure que les actions sont engagées sur la bonne voie. Ce qui appelle, poursuit-il à l’union.
Tout en affirmant respecter le choix de ceux qui cherchent un isolement, Rock Gnanhoui David, affirme que l’isolement ne serait pas la solution pour créer la grande famille politique qui permettra de gagner les élections. Il rassure les nouveaux adhérents au parti Alternative citoyenne qu’ils ne se sont pas trompés. « Vous avez vu juste, vous avez vu grand, vous avez vu judicieux, vous avez vu intelligent et logique», assure-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1281 fois