Le premier secrétaire du Parti communiste du Bénin, Philippe Noudjènoumin, a échangé avec des professionnels des médias, mardi 14 août dernier au siège du parti à Cotonou. Deux sujets ont fait l’objet du point de presse tenu en présence de quelques militants : le Code électoral et la Charte des partis politiques.

Devant les militants du parti et des professionnels des médias, il s’insurge contre l’adoption par la Commission des lois du parlement, mardi 7 août, de la proposition de loi portant Code électoral au Bénin. Lequel n’attend que la phase d’adoption par la plénière. A ses dires, il n’y a pas de doute que cela ne se fasse, par le Bloc de la majorité parlementaire (Bmp).
Les dispositions du Code électoral à savoir la caution de 250 millions de francs Cfa pour être candidat à l’élection présidentielle, l’obtention de 15 % au moins du suffrage national exprimé pour obtenir des sièges de député, la perte du statut d’ancien chef d’Etat au cas où celui-ci se présenterait aux élections législatives, suscitent des protestations. Le communiste n’est visiblement pas favorable à cette initiative portée par certains députés du Bloc de la majorité parlementaire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1257 fois