Le directeur général de la Police républicaine a procédé, ce lundi 6 août à Cotonou, à l’ouverture d’une formation sur l’éthique et la déontologie au profit des fonctionnaires de l’institution. La formation dure neuf jours et est basée sur les cours développés par le Bureau du programme d’assistance internationale de formation des officiers chargés d’appliquer la loi (Icitap) des Etats-Unis et le Comité de rédaction de la Police républicaine.

« Les valeurs morales et éthiques ont pris un sérieux coup au sein de la corporation des hommes en uniforme ces dernières années. Tout le monde déplore malheureusement le phénomène, mais personne n’est véritablement prêt à s’engager afin de l’endiguer ». Ce constat du directeur général de la Police républicaine, Nazaire Hounnonkpê, donne un aperçu des maux dont souffre la corporation. La formation de neuf jours organisée par l’ambassade des Etats-Unis au Bénin en collaboration avec la direction générale de la Police républicaine se propose d’assainir le milieu. Elle table sur le respect de la déontologie et de l’éthique policière et vise à créer au sein de la corporation une masse critique d’expertise au service du professionnalisme et de l’éthique en vue de la lutte contre l’insécurité. 

« Une formation pour renforcer l’intégrité de la Police républicaine s’avère importante au vu des différentes réformes initiées par le gouvernement. L’atelier mettra l’accent sur les bonnes stratégies et procédures pour établir une culture d’intégrité et d’éthique professionnelles durables », explique l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin, Lucy Tamlyn.
Elle permettra aux participants de recevoir des outils nécessaires pour la conduite d’enquêtes crédibles et une application de la loi.
Mieux, les organisateurs se donnent également les moyens pour extirper de la corporation, les brebis galeuses. Avec la création de la nouvelle force de la Police républicaine, les hommes en uniforme ont fait l’option de s’auto-flageller pour limiter les comportements déviants au sein de leur corporation
Aussi, la culture de l’intégrité se fera-t-elle sans restriction. « Il sera exposé aux participants des stratégies ciblées pour écouter des candidats qualifiés et établir des critères spécifiques transparents pour la sélection, la confirmation et la promotion des agents et officiers. L’atelier montrera aux participants comment l’éthique et la déontologie touchent toutes les obligations et activités de la Police républicaine au quotidien», assure l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin.
Lucy Tamlyn explique le bien-fondé des valeurs éthiques et déontologiques et le comportement que doivent incarner les personnels en uniforme. « En tant qu’agents des forces de l’ordre, vous êtes l’émanation directe des pouvoirs régaliens de l’Etat. Par conséquent, votre comportement doit être exemplaire ; l’image de l’Etat doit être irréprochable considérée comme un modèle pour l’ensemble de la population », exhorte-t-elle.
Cette formation s’inscrit en droite ligne des réformes engagées par le chef de l’Etat, Patrice Talon. « Nous ne pouvons pas prétendre assurer l’ordre public, la protection des personnes et des biens et garantir l’exercice des libertés sans un minimum de crédibilité », martèle le directeur général de la Police républicaine, pour expliquer l’enjeu. Selon lui, la lutte contre la corruption est complexe et exige des efforts. « La corruption est dans l’homme comme l’eau dans la mer. Si elle est ancrée en nous, elle nous demande un sacrifice suprême », dit-il, exhortant ses collaborateurs à faire preuve de responsabilité et de patriotisme dans leurs missions.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1818 fois