Dans le cadre de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance du Bénin, l’équipe des autorités politico-administratives a vaincu l’équipe des artistes (3-1) lors d’un match de gala ce mercredi 1er août au stade de l’Amitié Général Mathieu de Kouhounou. Le doublé du ministre en charge des Sports, Oswald Homéky, et le but de Dieudonné Mensah ont permis aux autorités de remporter la partie.

L’équipe des autorités politico-administratives s’est imposée, mercredi 1er août dernier au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou de Kouhounou face à la formation des artistes sur le score de (3-1) à l’issue du match de gala organisé dans le cadre de la fête nationale. C’était une belle soirée de football empreinte d’humour et de gaîté. Et pourtant, rien ne présageait d’une rencontre de telle envergure.
Conduites respectivement par le ministre en charge des Sports et capitaine de sa sélection, Oswald Homéky, et Simplice Béhanzin alias Pipi Wobaho, les deux formations étaient composées en majorité de joueurs particuliers, des athlètes aux embonpoints évidents.
Pour marquer le caractère particulier de l’événement, le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky, ses collègues Jean-Claude Houssou, Benjamin Hounkpatin, le maire par intérim de Cotonou, Joseph Gnonlonfoun, le préfet du Littoral, Modeste Toboula, et autres cadres de l’Administration ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour gagner ce premier match de gala de l’indépendance face aux artistes et acteurs culturels béninois. D’ailleurs, ce sont les autorités qui ont pris les premières options offensives en assiégeant le camp des artistes dès les premières minutes du match. Sur un coup du ministre Oswald Homéky, le gardien des artistes, le chanteur Vincent de Paul Vodouhè alias Vovo Vilaup commet une faute sur Guy Ahouandokoun de l’équipe des autorités. Le juge central, Laurent Tossou, directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) accorde le penalty à l’équipe des autorités. Mais, le préfet du Littoral, Modeste Toboula, rate l’occasion d’ouvrir le score. La pression va se poursuivre devant le but des artistes, ce qui va permettre au ministre Oswald Homéky d’obtenir un second penalty. Cette fois-ci, il se charge lui-même de réparer la sentence et ouvre le score
(1-0). La formation des artistes va opérer des changements pour se donner du souffle. On assistera à la sortie de l’humoriste Tonton J, de Petit Miguélito, de Pipi Wobaho et de Caïman pour l’entrée d’Ibrahim Kpadonou, Judiacël Avaligbé, du chanteur Nikanor et de Catalyseur, ce qui va relancer la partie. La formation des acteurs culturels va finir par revenir au score avant la pause par le biais de Catalyseur. A 1-1, la défense de la formation des autorités aura quelques frayeurs jusqu’à la pause. A la reprise, le coach Dieudonné Mensah va corser la note pour la formation des autorités avant que le ministre Oswald Homéky ne réunisse un doublé en fin de partie sur un beau coup franc. A 3-1, l’équipe des autorités va gérer le reste de la partie jusqu’au coup de sifflet final.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1885 fois