Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, et son collègue de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Sacca Lafia, ont pris part, les 28 et 29 juillet derniers à Lomé (Togo), à la réunion des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Lors de cette réunion qui intervient dans un contexte particulier en raison des menaces et des risques d’insécurité qui pèsent sur le continent, les organisations régionales telles que la Ceeac et la Cedeao entendent conjuguer leurs efforts pour mieux y faire face.

Le ministre Aurélien Agbénonci s’est réjoui de la tenue de cette rencontre. Il a, par ailleurs, souligné l’importance de la coopération interrégionale en matière de sécurité. Il a exprimé la nécessité de mener une action conjointe. Le chef de la diplomatie béninoise a précisé qu’il est impérieux de « mutualiser les moyens » afin d’atteindre l’objectif commun d’éradication des menaces à la sécurité sur le continent.
Cette position du ministre Agbénonci et de surcroît du Bénin à ces assises a été fortement soutenue par ses pairs. En témoignent les déclarations du président du Conseil des ministres de la Cedeao et celui de la Ceeac à l’ouverture des travaux.
Pour le professeur Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, président du Conseil des ministres de la Cedeao, « La réunion de Lomé répond à un impératif, celui de la coopération interrégionale pour mieux faire face à certains défis cruciaux auxquels sont confrontées nos deux régions ».
L’histoire récente de la coopération entre la Ceeac et la Cedeao remonte à l’an 2013, avec le Sommet conjoint de Yaoundé (Cameroun) sur la sureté et la sécurité maritime.
Après avoir rappelé cette brève historique, M. Régis Immongault Tatangani, ministre gabonais des Affaires étrangères, président du Conseil des ministres de la Ceeac a exhorté les deux communautés « au renforcement de leur coopération en vue de faire efficacement face aux défis sécuritaires ».
Cette réunion des ministres a pris fin, dimanche 29 juillet 2018, par l’adoption du traditionnel communiqué final. Elle prépare le Sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de la Ceeac et de la Cedeao qui s’ouvre lundi dans la capitale togolaise.
Source : MAEC

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1222 fois