Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, vendredi 6 juillet dernier, un nouveau projet d’un montant de 40 millions de dollars soit plus de 22 milliards de francs Cfa pour le Bénin. Il s’agit du Projet d’appui aux communes et communautés pour l’expansion des services sociaux (Access) qui va poursuivre et renforcer les actions du Projet des services décentralisés conduits par les communautés (Psdcc) arrivé à terme, il y a quelques mois.

Selon le communiqué de presse de l’institution parvenue à notre rédaction, la Banque mondiale entend aider les autorités béninoises à accroître l’accès des populations pauvres aux services sociaux essentiels et aux filets de protection sociale.
En effet, « Bien que le Bénin ait accompli des progrès ces dernières années en vue d’améliorer l’accès aux infrastructures de base et aux filets de protection sociale, les disparités de couverture restent considérables, au détriment notamment des zones les plus pauvres et reculées », relève Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin. « Ce nouveau projet va aider les autorités à s’attaquer à ces difficultés plus efficacement avec l’objectif d’améliorer le bien-être social », indique-t-il.
Le projet Access est en phase avec le Plan d’actions du gouvernement adopté en décembre 2016 et avec le nouveau Cadre de partenariat du Groupe de la Banque mondiale avec le Bénin entériné le 5 juillet dernier. Il « contribuera à l’amélioration des services décentralisés en apportant aux communes des subventions qui leur permettront d’investir dans l’éducation, la santé, le réseau routier et les infrastructures de marché », précise le communiqué. Un dispositif pilote de filets sociaux expérimenté avec succès dans le cadre du Psdcc sera déployé dans la mise en œuvre du projet qui vient, par ailleurs, en appui au programme Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) cher gouvernement béninois. Dans ce cadre, un registre national de bénéficiaires sociaux sera mis en place et permettra d’identifier les ménages en situation de pauvreté et d’extrême pauvreté.
Basé sur l’approche du développement conduit par les communautés (Dcc), le projet Access donnera aux collectivités locales les moyens de déterminer et de mettre en œuvre leurs propres sous-projets de développement.

Claude Urbain PLAGBETO

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1833 fois