Un candidat tricheur a été pris la main dans le sac, ce mardi 10 juillet, au centre d’examen du collège d’enseignement général de Sékandji dans la commune de Sèmè-Podji, au cours de la deuxième journée de composition du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session 2018. Il avait dissimilé des ‘’cartouches’’ dans le casier de sa table qu’il regardait et recopiait lors de la composition de l’épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre (Svt). Mais c’est sans compter avec la vigilance des surveillants de salle qui ont réussi à l’épingler.

Passé à l’interrogatoire, il n’est pas allé par quatre chemins pour avouer les faits. Il a reconnu avoir effectivement caché dans le casier des cartouches qu’il recopiait. Les responsables du centre lui ont appliqué les textes en vigueur. Ils lui ont fait d’abord signer la décharge sur laquelle il est passé aux aveux avant de l’expulser définitivement du centre d’examen.
Le candidat tricheur est rentré donc chez lui. Ce dernier cas est en train de rendre tristement célèbre la commune de Sèmè-Podji où un surveillant de salle fraudeur venu surveiller à la place d’un autre a été arrêté et remis au commissariat de police d’Agblangandan, lundi 9 juillet dernier au centre d’examen du Ceg d’Aglangandan.
Un autre cas du genre du surveillant de salle fraudeur a été épinglé au centre d’examen du Ceg Pobè. L’indélicat est actuellement en garde à vue au commissariat de police de Pobè.
En dehors du candidat tricheur qui a été relâché, les deux surveillants de salle fraudeurs devraient être présentés normalement aux autorités judiciaires, ce mercredi 11 juillet, qui décideront de leur sort chacun.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2760 fois