A la tête d’une délégation, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a pris part à la 33e session ordinaire du Conseil exécutif (Conseil des ministres) de l’Union africaine tenue à Nouakchott, les 28 et 29 juin 2018.

Les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la réforme institutionnelle de l’Union, l’examen du projet de budget de l’Organisation pour l’année 2019, l’état de mise en œuvre du thème de l’année « vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique » et la position commune africaine sur les accords Acp-Ue post Cotonou 2020 ont été au centre des discussions.
Les travaux ont abouti à des recommandations qui ont fait l’objet de décisions lors du 31e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine qui s’est tenu dans la capitale mauritanienne, les 1er et 2 juillet derniers.
En marge des travaux, le ministre Agbénonci a reçu en audience M. Angel Villa, ambassadeur, observateur permanent de la République de Cuba près la Commission de l’Union africaine. Au menu des échanges, le renforcement de la coopération entre le Bénin et Cuba à travers la réouverture formelle de l’ambassade du Bénin à La Havane et la signature d’accords de coopération dans le domaine de la santé.

Fructueux échanges

Par ailleurs, le ministre Agbénonci a tenu en présence de l’ambassadeur du Bénin près la République islamique de Mauritanie avec résidence à Rabat, M. Serge Dagnon, une rencontre d’échanges avec la communauté béninoise en Mauritanie, conduite par M. Didier Bossou, président de l’Association des ressortissants béninois de Mauritanie (Arbm). Une association qui existe depuis 1982.
Après avoir présenté les réformes en cours au Bénin, le ministre a livré à la communauté, le message que le président de la République, Patrice Talon, adresse à toute la diaspora béninoise à savoir la nécessité de mobiliser les énergies de la diaspora au développement du Bénin.
Le chef de la diplomatie béninoise a également rappelé les propos du chef de l’Etat, notamment celui du « Béninois talentueux et Homme de cœur qui fait la fierté de notre patrie ». Les échanges entre le ministre et ses compatriotes en Mauritanie ont porté sur les conditions de vie dans leur pays de résidence ainsi que les difficultés auxquelles ils sont confrontés en termes d’établissement ou de renouvellement de passeport ou autres pièces d’état civil et de séjour.
Les échanges à cœur ouvert ont permis d’identifier des solutions pour contribuer à l’amélioration des conditions de séjour des membres de ladite communauté. Ils ont exprimé toute leur fierté et se sont félicités de la rencontre avec le ministre?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 906 fois