Le ministre Aurélien Agbénonci, superviseur départemental Zou/Collines du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) s’est rendu à Abomey, samedi 17 mars dernier, pour s’enquérir de l’évolution de l’opération d’enrôlement des citoyens. A travers cette descente sur le terrain, il entendait toucher du doigt les réalités inhérentes à cette opération, échanger avec les acteurs de terrain pour, si nécessaire, y apporter des améliorations significatives.

L’autre objectif de cette sortie, c’est de susciter encore plus l’adhésion des populations à cette initiative du gouvernement. Il s’agit d’encourager les équipes à ratisser large et de ne laisser personne en rade à la fin de cette première phase de l’opération.
Lancée le 1er novembre 2017 pour une durée de six mois, l’opération de recensement dans le cadre du Ravip est un succès dans la mesure où le taux d’enrôlement tourne autour de 86 % dans la ville d’Abomey, selon les statistiques présentées par le maire d’Abomey, Blaise Ahanhanzo-Glèlè. Au plan national, la moyenne du taux d’enrôlement est d’environ 76 % au 12 mars 2018, à en croire les estimations officielles. Un résultat encourageant qui appelle à encore plus de responsabilité.
Dans cette optique, le ministre Aurélien Agbénonci a tenu une séance de travail à l’Hôtel de ville d’Abomey avec le conseil communal d’Abomey et les parlementaires du Zou en présence du préfet Firmin Kouton. Il avait à ses côtés, pour la circonstance, le ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Défense nationale, M. Fortunet Alain Nouatin.
A la suite de cette séance de travail, cap a été mis sur le terrain. De Détohou à Hounli en passant par Agbokpa et Djègbé, le ministre Aurelien Agbénonci, accompagné des élus de tous ordres, a noté avec satisfaction le déroulement du recensement à travers une adhésion massive des populations.
Lors de son périple d’Abomey, il a eu des échanges conviviaux avec les sages et notables et autres personnalités de la région. A cette occasion, il a appelé à une vraie cohésion et une mobilisation encore plus accrue autour des réformes du président Talon et de son gouvernement.
Source : MAEC

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1371 fois