Le ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Taro Adam, a procédé, ce mardi 6 février au Centre de promotion sociale des aveugles et amblyopes (Cpsa) de Sègbèya, à la remise officielle de matériels aux personnes handicapées de Cotonou et de Parakou. Le geste s’inscrit dans le cadre du programme de protection des couches vulnérables initié par le régime du Nouveau départ.

Le ministère en charge des Affaires sociales et de la Microfinance, manifeste sa solidarité à l’endroit des personnes handicapées. C’est à travers la dotation de matériels didactiques, de mobiliers et d’équipements informatiques, de bureau et de logiciels spécifiques au profit des Centres de promotion sociale des aveugles et amblyopes (Cpsa) de Cotonou et de Parakou et aux Cours éducatifs installés au niveau des Centres de promotion sociale.
D’un coût global de plus de 80 millions de francs Cfa, ce don s’inscrit dans le cadre du Programme de protection des couches vulnérables et permettra de renforcer les capacités de l’administration desdits centres et d’améliorer les conditions de travail du personnel administratif.
Cette remise d’équipement fait suite à celle du 1er février 2018 au Centre des handicapés d’Akassato. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement des services sociaux de base et de la protection sociale conformément à l’axe 6 du pilier 3 du programme d’action du gouvernement.
« A la suite des centres de formation professionnelle des personnes handicapées et des élèves sourds, c’est au tour des centres de promotion sociale des aveugles et amblyopes de notre pays de bénéficier de l’attention du gouvernement à travers ces équipements », souligne le ministre en charge des Affaires sociales, Bintou Chabi Taro Adam.
En plus de ces matériels, le Centre de promotion sociale (Cpsa) de Sègbèya a reçu un lot de produits alimentaires destinés à accompagner ses efforts dans la prise en charge alimentaire des groupes cibles. A cela s’ajoute la remise d’ordinateurs portatifs spécialisés à dix étudiants aveugles du Cpsa de Sègbèya et de Parakou. Un geste qui a pour but de faciliter leurs études en harmonie avec l’évolution technologique et les défis professionnels.
Mieux, les Cours éducatifs ont reçu des lots d’équipements en vue d’un meilleur encadrement des enfants vulnérables dans les domaines de la couture, de la coiffure et de la fabrication du savon.
Les unités de formation des Cours éducatifs ne sont pas oubliées dans le cadre du geste de solidarité du gouvernement. Elles sont au total quinze ciblées dans tout le pays à recevoir des équipements, constitués entre autres de machines à coudre, de machines à surfiler, de presses à boutons, de machines à pose de pierre, des casques à chaud et à froid, de mobiliers et outils des différentes branches de formation.

Investissement pour la dignité humaine

Pour la directrice des Affaires sociales, Baboni Yacoubou Mèmouna Sinimbou, cette remise de matériels est un acte de haute portée sociale. « Il s’agit d’un investissement dans l’homme, dans sa construction et dans l’affirmation de sa dignité », apprécie-t-elle.
Malgré les équipements mis à la disposition des bénéficiaires, beaucoup de doléances restent encore à satisfaire. Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des centres de promotion sociale des aveugles et amblyopes du Bénin, Didier Adandjèhla Laly, évoque l’absence quasi-totale des documents en braille, la construction d’une cantine moderne, la construction d’un internat pour diminuer les cas d’abandons, la réfection et l’équipement de l’infirmerie, le recrutement du personnel adéquat…
Le Cpsa de Sègbèya pouvait mieux faire s’il disposait de moyens suffisants lui permettant de faire face aux difficultés auxquelles il est confronté, renchérit sa directrice, Ridiatou Amoussa Paraïso.
Leurs doléances sont visiblement bien notées par l’autorité. « Je voudrais ici prendre l’engagement de renforcer davantage l’appui à nos centres spécialisés dont je mesure l’ampleur des besoins et dont j’appréhende les difficultés. Je partage votre souffrance face à l’insuffisance de moyens et vous rassure que je veillerai à ce que des solutions idoines soient trouvées à vos difficultés », promet le ministre en charge des Affaires sociales.
« Doter notre centre des vivres et matériels, c’est renforcer la capacité de prise en charge scolaire. Nous équiper en matériel informatique, c’est garantir notre insertion socioprofessionnelle », indique le porte-parole des bénéficiaires, Prisca Tossou, en guise de remerciement pour ces engagements en leur faveur?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2260 fois