Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, a procédé, ce jeudi 1er février à Cotonou, au lancement du budget alloué à son ministère au titre de l’année 2018. Occasion pour lui de remettre aux responsables des structures officiant sous sa tutelle, des lettres de mission en vue d’améliorer leurs performances.

« La cérémonie de ce jour rentre désormais dans nos rites et rythmes de fonctionnement pour contribuer aux performances attendues de nous par le gouvernement du Bénin », a déclaré Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie, à ses collaborateurs, hier à l’occasion de l’atelier d’appropriation et de lancement du budget destiné à son ministère au titre de l’année 2018.
Cet atelier est en effet une rencontre annuelle qui permet, entre autres, aux cadres de ce ministère de s’enquérir du contenu du budget qui leur est alloué pour l’année 2018, puis des tâches qui leur incombent de manière globale, de mettre en exergue le niveau d’exécution du Plan de travail annuel de l’année précédente.
A travers une communication sur le thème « La gestion budgétaire de 2017 à 2018 au ministère de l’Energie : état des lieux-priorités pour 2018-mécanisme de suivi-évaluation », le directeur de la Programmation et de la Prospective (Dpp) du ministère, Herman Zimé, a souligné que le budget octroyé aux activités du ministère de l’Energie est de 53 929 900 000 francs Cfa. Ce budget, a-t-il indiqué, a été établi pour exécuter 18 projets et 117 activités, qui concourent à la fourniture des services énergétiques de qualité, en quantité suffisante et aux conditions optimales de coût, au profit de la population.
Le ministre Jean-Claude Houssou a invité ses collaborateurs à faire le nécessaire pour que les objectifs assignés au ministère soient atteints, tout en respectant à la fois les textes et le budget élaboré.
Pour le secrétaire général du ministère de l’Energie, Jean-Claude Gbodogbé, il n’est aucun doute que le ministère sera à la hauteur des attentes au terme de l’année budgétaire enclenchée, qui couvrira réellement l’année 2018. « L’année budgétaire 2017 bien que particulière puisqu’elle n’a duré que six mois, a permis à notre département ministériel d’exécuter à plus de 62 % l’ensemble des activités programmées et de ne consommer que le tiers à savoir 35 % de ses ressources », fait-il comprendre.
Cet atelier a aussi permis aux responsables des diverses structures sous la tutelle du ministère d’entrer en possession des lettres de mission. « L’important n’est pas d’attribuer les lettres de mission, l’important, c’est ce que chaque récipiendaire en fera. La lettre de mission, avant d’être un outil de performance, est un outil de responsabilisation et de réalisation de la performance de l’argent public pour les performances publiques au service de l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens », a fait savoir Jean-Claude Houssou, procédant à la remise de lettre de mission.
Au nombre de ces structures, il y a : la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), l’Agence béninoise d’électrification rurale et de la maîtrise de l’énergie (Aberme), la direction administrative et financière du ministère de l’Energie (Daf), le secrétariat général du ministère de l’Energie (Sgme), la direction de l’informatique et du pré-archivage (Dip), etc.
Après avoir reçu les lettres de mission, les responsables de ces différentes structures ont remercié l’autorité, et ont pris l’engagement de faire davantage d’efforts pour améliorer la situation énergétique de notre pays.
L’assistance a pris connaissance du résultat de l’évaluation de ces diverses structures au cours de la cérémonie. A la tête du classement avec
79,5 %, la Sbee, dont le directeur général était présent et a reçu les félicitations du ministre de l’Energie. Les autres structures ont aussi été encouragées?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1756 fois