Le maire de la commune de Tori-bossito, Robert Tolégbo, ses collaborateurs et les populations se sont échangé, ce mardi 29 janvier, les vœux de Nouvel an. Occasion pour le maire de faire le bilan de l’année écoulée, et surtout d’annoncer les grands chantiers qu’il entend entreprendre en 2018, pour impulser davantage le développement de sa commune.

Le début de chaque nouvelle année est l'occasion saisie dans les diverses administrations, par les responsables et leurs collaborateurs pour échanger des vœux. Cette tradition a été respectée encore une fois dans la commune de Tori-Bossito .

Le représentant du cadre intégrateur de la commune de Tori, colonel Idelphonse Djoï, un regroupement comprenant les forces vives de la commune salue la tenue de cette cérémonie qui est une occasion pour le maire de communier avec ses administrés pour évoquer les questions essentielles de développement. Il affirme que la commune, malgré quelques soubresauts durant l’année 2017, commence par retrouver sa stabilité.
Le représentant du cadre intégrateur de Tori, affirme que la catastrophe d’Avamè et ses conséquences doient continuer d'interpeller les populations. Mais, malgré cela dira-t-il, les acteurs du développement se sont acquittés de leurs missions.
En termes de bilan, il précise que les membres du cadre ont pris des initiatives, malgré les maigres moyens dont il dispose, avant de proposer qu’elles soient pérennisées.
Le colonel Djoï a suggéré au maire de Tori de se pencher sur la question du parking gros porteur installé dans la ville et dont les conséquences sur la quiétude et les infrastructures sont désastreuses. Il cause, selon lui, la dégradation de la voie, la dépravation des mœurs, l’occupation anarchique des voies, le vol, la violence, le braquage.
Le cadre intégrateur de Tori propose au maire de mener des réflexions profondes sur les problèmes essentiels. Il s’agit de la situation des enfants déscolarisés, qui joignent difficilement les deux bouts.
Le représentant du personnel, Sabin Vinnou, souhaite que le maire soit plus attentif à l’amélioration de leurs conditions de travail et surtout d’engager des concertations avec eux pour s’enquérir de leurs problèmes.
Le porte-parole des conseillers municipaux, Augustin Viannou, salue le bilan de l’année qui, selon lui, a été satisfaisant. Il s’est toutefois dit déçu de l’absence de quelques conseillers à la cérémonie.
Pour une meilleure ambiance de travail, il a invité le maire à renforcer sa collaboration avec les chefs de service de la mairie et à poser des actes pour maintenir la cohésion au sein du conseil communal.
Le maire de la commune de Tori-Bossito, Robert Tolégbon, rappelle deux évènements qu’il ne souhaite plus voir se répéter dans sa commune. Il s’agit du drame d’Avamè ayant causé plusieurs morts et la crise de confiance qui a secoué le conseil communal qu’il dirige. Il dit avoir pris bonne note des doléances et des diverses préoccupations évoquées lors des diverses allocutions.
Il a annoncé les actions phares qu’il entend entreprendre de concert avec les membres du conseil communal au cours de l’année 2018.
Il s’agit de l’actualisation du schéma directeur de la commune pour le mettre en conformité avec le schéma directeur de l’aéroport de Glo-djigbé. La mairie sera doté d’un plan d’urbanisme, à commencer par l’ouverture des voies ; l’entretien des pistes ne sera pas oublié. De même, de nouveaux marchés seront construits et des adductions d’eau réalisées.
Au cours de l’année 2017, d’importantes ressources financières ont été mobilisées. Les recettes sont passées de 203 000 000 à 327 600 000 FCfa.
La commune a acquis douze motos au profit des chefs de service et du secrétaire général de la mairie?

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1774 fois