La commission budgétaire de l’Assemblée nationale a adopté, ce jeudi 14 décembre, le rapport général du projet de budget général de l’Etat gestion 2018. Le dossier a été approuvé à l’unanimité des parlementaires en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni.

L’adoption a été faite sous réserve de la prise en compte ou non par le gouvernement des amendements faits aussi bien par la majorité que par la minorité parlementaire. L’approbation du rapport général vient boucler la boucle des longs travaux en commission budgétaire dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’Etat gestion 2018. Lesquels ont démarré depuis le 26 novembre dernier avec la présentation des grandes lignes du projet de loi de finances par le gouvernement.
Une présentation qui a été suivie en commission de l’audition publique des acteurs du secteur privé, des centrales et confédérations syndicales, de la Société civile et autres qui ont fait leurs observations sur le budget et le passage des ministres du gouvernement et des présidents d’institutions de la République pour la présentation de leurs budgets sectoriels.
Le rapport général adopté, la balle est désormais dans le camp de la plénière qui va examiner et voter le rapport général et par voie de conséquence du projet de loi de finances pour la gestion 2018.
Mais avant ce vote, la plénière aura à examiner la série d’amendements formulés par les députés. Selon des indiscrétions, il y aurait eu une série d’amendements plaidant l’augmentation du budget alloué à certaines structures publiques notamment du médiateur de la République et l’Agence nationale de transfusion sanguine (Ants). Plusieurs autres recommandations auraient été formulées par les députés. Tout ceci sera examiné en plénière par les députés et le gouvernement qui décidera de la prise en compte ou non desdits amendements. Cette plénière décisive pour le vote du projet de loi de finances a été fixé au jeudi 21 décembre prochain. Il faut préciser que le projet de budget général de l’Etat gestion 2018 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 1862,918 milliards de F Cfa contre 2010,586 milliards de F Cfa en 2017, soit un recul de 147,668 milliards de F Cfa correspondant à -7,3%?

Th. C. N.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2942 fois