×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 547

Les candidats à l’obtention du certificat d’études primaire composent depuis ce matin sur toute l’étendue du territoire national. A Cotonou dans le département du Littoral, ils sont 20867 dont 10524 filles inscrits pour cet examen. Au total, 47 centres de compositions abritent l’examen national du Certificat d’études primaires (Cep) dans le Littoral.

La cérémonie officielle de lancement des épreuves s’est déroulée à l’école primaire publique Akpakpa centre I dans le 4ème arrondissement sous la supervision du préfet Modeste Toboula et du directeur départemental de l’Enseignement maternel et primaire du Littoral (Ddemp/ Littoral), Martin Luther Adéromou.

Selon  Martin Luther Adéromou, les dispositions idoines sont prises pour permettre un bon déroulement de cet examen dans le département. En se référant à l’encadrement dont a bénéficié les candidats au cours de l’année scolaire, l’autorité martèle que « Le taux de réussite sera à la hausse».

Pour sa part, le préfet Modeste Toboula estime que le gouvernement accorde une place de choix à la formation de qualité. La preuve, souligne-t-il, le secteur éducatif est sujet à de nombreuses reformes depuis l’avènement du régime. Le préfet n’a pas manqué de rappeler l’importance de l’enseignement de base. « L’enseignement primaire de qualité donne à l’apprenant le goût de poursuivre le cursus scolaire », renchérit Modeste Toboula. Enfin, l’autorité préfectorale nourrit l’espoir que son département à la fin de cet examen aura le plus fort de taux de réussite.  D’ailleurs, « les meilleurs du département du Littoral à l’examen du Certificat d’études primaires auront droit à une distinction », a-t-il promis.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1071 fois