×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 540

Les six syndicats du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoucou Maga (Cnhu-Hkm) ont tenu, ce jeudi 1er juin, une assemblée générale. Ils s’opposent à la mise en concession de l’hôpital.

Les six syndicats du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoucou Maga (Cnhu-Hkm) manifestent leur mécontentement, suite à la décision du Gouvernement de mettre en concession l’hôpital. Ils jugent « inappropriée » cette décision qui devra être accompagnée d’un renforcement de l’équipement et du recrutement de personnels qualifiés non universitaires, selon la commission technique chargée des réformes dans le secteur de la santé (Ctrss).
Selon Basilia O. Ahouansou, secrétaire générale du Syntra-Cnhu-Hkm, le rapport de la Ctrss sur la situation du Cnhu- HKM révèle une contre-performance et une telle décision concourt à la privatisation du service. Elle estime que le secteur de la santé a besoin des réformes et non d’un bradage du centre, encore moins de la mise au chômage du personnel surtout dans un pays où le travail devient précaire.
« Les citoyens béninois ont des difficultés pour accéder aux soins de santé », a mentionné le secrétaire général de l’Unité-Cnhu, Théophile Dossou. Pour ce faire, il réfute cette proposition de la Ctrss, qu’il juge contraire à la vision du Gouvernement. D’après lui, cette mise en concession de la gestion du Cnhu-Hkm mettra fin au volet social dont bénéficie les citoyens et qui constitue une mission première du centre. La subvention de la césarienne, la prise en charge de la dialyse et les premiers soins aux accidentés sont, entre autres, mesures sociales évoquées par Théophile Dossou. Théophile Dossou invite donc ses pairs à ne pas garder silence et à dire non à toute tentative de mise en concession du Cnhu-Hkm.
Le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré, tout en relevant les dysfonctionnements dans plusieurs secteurs d’activité, préconise une mobilisation de tous pour agir au grand bonheur de la population.
Pour le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), Paul Essè Iko, l’heure n’est plus au discours. Il est temps d’emprunter des voies d’actions crédibles de lutte pouvant aboutir à la prise en compte des revendications émises par les travailleurs de ce grand centre sanitaire public.
Face à la situation, le Collège des six syndicats du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoucou Maga (Cnhu-Hkm) et les travailleurs dans l’ensemble exigent pour l’heure du Gouvernement, le remboursement des 7 milliards F Cfa dus par l’Etat au Cnhu, en vue de renforcer sa capacité en matériel et en personnel. Sans quoi, ils prévoient à l’unanimité, un mouvement de marche suivi d’un géant sit-in, pour se faire entendre par l’autorité dans les jours à venir.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 572 fois