Comment les Béninois utilisent leur temps dans une journée ? Cette préoccupation était, ce mardi 9 mai, au cœur de l’atelier de validation du rapport d’analyse de l’enquête emploi du temps au Bénin mise en œuvre par la Giz et exécutée par l’Insae en collaboration avec le ministère d’Etat en charge du Plan et du Développement.

Les Béninois n’utilisent pas judicieusement leur temps. Le diagnostic de l’enquête emploi du temps au Bénin révèle des anomalies relatives à la valorisation du temps. Il met la lumière sur les habitudes de l’utilisation du temps par les Béninois et renseigne sur son usage dans une journée type de 24 heures.
Il en ressort que sur les 8 heures de travail que les Béninois doivent à l’Etat, ils consacrent seulement 3 heures à leur activité principale, seulement 45 min à la préparation des repas et 13 heures aux activités physiologiques, soit 54% du temps journalier. Selon les résultats de cette enquête qui a couvert tout le territoire national, le bavardage, la discussion, le palabre constituent l’activité simultanée la plus longue avec une durée de 9 mn par jour indépendamment du sexe de l’individu. Mieux, l’étude révèle que la principale activité des Béninois dans une journée de 24 h est le sommeil (9 heures de sommeil). Tout calcul fait, le repos occupe environ 11 heures de temps par jour dans leur planning quotidien. Il importe alors de corriger la donne pour plus de productivité.
Cette enquête qui intervient après la première édition en 1998 est mue par le souci de travailler dans le sens de la valorisation du temps, notamment du travail domestique et d’apprécier les différenciations suivant le genre et les catégories socioéconomiques, explique le directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae), Alexandre Biaou.
Et au directeur résident de la Giz, Andreas König, d’ajouter: « La présente étude vient enrichir des dispositifs assez larges d’enquêtes statistiques de référence du Bénin pour mieux connaître ses réalités socioéconomiques et culturelles dans leur complexité et servir d’éclairage pour les politiques publiques ».
Bien que les données révélées ne soient pas parfaites, elles placent néanmoins le Bénin au rang des pionniers en Afrique en matière d’occupation du temps. L’utilité des enquêtes emploi du temps est inestimable. C’est un élément indispensable dans la définition des politiques publiques pour éviter les pertes de temps inutiles.
Selon le directeur de cabinet du ministre d’Etat en charge du Plan et du Développement, Rufino d’Almeida, la présente étude permet de fournir des données fiables sur les éléments nécessaires à la quantification du temps consacré aux activités domestiques par les femmes, de rapprocher les comptes nationaux de la réalité économique, de renseigner les politiques sectorielles. Elle vise également à élaborer des budgets sensibles au genre, à comprendre la structuration du secteur informel et à améliorer la matrice de la comptabilité sociale, précise-t-il.
Le temps étant une donnée capitale, les contributions des participants à la perfection des analyses suggérées dans le rapport aideront sans doute le Bénin à l’optimiser pour plus de productivité.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 802 fois