×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

Le nouvel ambassadeur du Bénin près la France, Auguste Alavo, a été reçu en audience, mercredi 12 octobre, par le président du Conseil économique et social (Ces), Augustin Tabé Gbian. Plusieurs sujets étaient au menu de leurs échanges.

Avant de rejoindre son poste d’ambassadeur du Bénin près la France, Auguste Alavo, est allé échanger avec le président du Conseil économique et social, Augustin Tabé Gbian. Il a, à sa sortie d’audience, confié avoir discuté avec lui sur les futures relations que l’ambassade du Bénin en France et le Ces vont entretenir.

La visite qu’il a rendue au président du Ces, a-t-il précisé, relève de la tradition. « Avant de rejoindre son poste, un ambassadeur nommé est tenu d’aller rencontrer certaines autorités du pays », a-t-il insisté. C’est donc, selon lui, un devoir républicain auquel il faut se conformer.
Il a également indiqué que cette visite lui a permis de se rendre compte que le Ces constitue une sorte de passerelle entre le pouvoir exécutif et le peuple. « On n’a pas souvent une idée très claire des prérogatives du Conseil économique et social », a-t-il affirmé.
Le nouvel ambassadeur a promis œuvrer pour que le peuple béninois ressente les effets de l’action diplomatique qu’il aura à mener en France, dans le cadre de sa mission. Ce qui, rassure-t-il, va permettre le renforcement de la coopération franco-béninoise. « Je prends l’engagement d’agir avec efficacité pour le développement de mon pays », a-t-il conclu?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1018 fois
Tags:
  • ,