×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

L’ambassade des Etats-Unis au Bénin a organisé, mardi 27 septembre dans ses locaux, une cérémonie de signature des subventions du Fonds d’auto-assistance au profit des bénéficiaires. Regroupant divers domaines d’utilité publique, ce programme dénommé "Self-Help de l’Ambassadeur" vient en appui aux organisations communautaires disséminées sur l’ensemble du territoire national.

Venues de Cotonou, Abomey-Calavi, Matéri, Athiémé, Parakou, les bénéficiaires du programme « Self-Help de l’Ambassadeur » ont à leur disposition un pactole de 36 millions de FCfa octroyé par le gouvernement américain pour le compte de l’année fiscale 2015. Les projets retenus parmi les meilleurs concernent divers domaines dont les violences basées sur le genre, l’extrémisme violent, le mariage précoce, etc.
En signant les protocoles de subvention, Lucy Tamlyn, ambassadrice des Etats-Unis près le Bénin a appelé les différents récipiendaires à leur devoir. « Nous célébrons aujourd’hui avec vous, la sélection de votre projet. Mais sachez tous que c’est maintenant que le travail commence », a-t-elle notifié.
Dans le cadre de ce programme d’auto-assistance, les Organisations non gouvernementales (ONG) bénéficiaires auront, entre autres, à construire des latrines écologiques, créer des centres de transformation de bois et du métal pour une école de sourds. Toutes ces actions contribuent, aux dires de l’ambassadrice, à résoudre des problèmes pressants et à apporter de la joie au sein des communautés.
Diluce Akouavi Essah, directrice exécutive de l’ONG Genre et environnement pour un développement durable en Afrique (Gedda) a promis au nom de ses pairs, utiliser les fonds à bon escient. « Grâce à ces subventions, les communautés de Pabegou et de Lokossa lutteront contre la malnutrition, la communauté d’Agbodada améliorera les techniques de production de l’huile de palme… », a-t-elle assuré.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1204 fois
Tags:
  • ,