×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

La phase théorique du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) technique et industrielle a effectivement démarré, lundi 9 mai. Au Lycée technique Coulibaly, les responsables se félicitent du démarrage sans incidents de l’examen et les candidats trouvent les épreuves abordables.

Sur les 3 368 candidats enregistrés sur le plan national, 1 267 dont 86 filles composent au Lycée technique Coulibaly de Cotonou pour le compte du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) technique et industrielle, édition 2016. Selon le chef centre, Luc Cossi Ahoya, les candidats sont répartis dans neuf spécialités à savoir : mécanique générale, électricité, constructeur en bâtiment, mécanique automobile, menuiserie et revêtement, opérateur géomètre, constructeur métallique, froid et climatisation et plomberie. «Les épreuves ont bien démarré. Pas d’incidents pour le moment. Pas de cas de maladie ni de tricherie. 70 candidats environ sont absents», a-t-il récapitulé.

Les journées des lundi et mardi sont consacrées aux épreuves communes de composition française, d’hygiène, de mathématiques, etc.
C’est dans le silence et sous l’œil vigilant des surveillants conviés à cet examen que les candidats composent dans les salles. Têtes baissées, stylos en main, ils planchent sur les épreuves proposées. Et quand la sirène résonne, les feuilles de composition sont retirées, emballées dans des enveloppes et acheminées ensuite vers le secrétariat.
Entre candidats, libre cours désormais aux discussions. Chacun apprécie à sa manière l’épreuve. Mais dans l’ensemble tout va bien.
«Par rapport aux cours que nous avons reçus en classe, les épreuves sont abordables, du moins pour le moment», avance la candidate Imelda Nombimé. «Nous avons composé en français et hygiène. Tout s’est déroulé dans des conditions confortables», relève pour sa part le candidat Simon Tossa.
Des épreuves abordables, c’est bon certes, mais ça ne suffit pas pour réussir forcément. C’est ce que pensent certains candidats qui implorent déjà la clémence des enseignants pendant la correction. «Je voudrais qu’au cours de la correction des copies, nos enseignants fassent attention à nos réponses. Qu’ils ne soient pas trop exigeants», plaide Jeanine Gnansounou. «Qu’ils soient larges lors de la correction», souhaite pour sa part Léonce Odjougbélè.
Les épreuves de la phase théorique du Cap vont s’achever jeudi 12 mai prochain. Quant à la phase pratique, elle est prévue pour juillet 2016, a annoncé le proviseur et chef-centre, Luc Cossi Ahoya.

Par Sêmèvo B. AGBON & Pélagie TOUKO (Stagiaires)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2542 fois
Tags:
  • ,