Haut les mains !
La scène peut paraître invraisemblable. Mais elle est réelle et a étonné plus d’un. Alors que les autorités et autres officiels avançaient vers la tribune officielle, le groupe des anciens chefs d’état-major et certains généraux, a été surpris par un «haut les mains».

Un jeune homme en costume noir et portant des verres fumés, exige que le groupe de François Kouyami, Mathieu Boni et autres généraux, se laissent fouiller. Les principaux concernés ont pris sportivement cette «injonction» et se sont exécutés, sourire aux lèvres. Pour beaucoup de curieux et autres témoins de la scène, c’est un crime de lèse-majesté.

Le soldat évanoui

En pleine cérémonie, un des soldats de la garde d’honneur a perdu connaissance et s’est retrouvé à terre. Le chef d’état-major général des Forces armées béninoises faisait son témoignage lorsque ce soldat posté juste à côté de la dépouille, s’est effondré. C’est d’abord le bruit de sa chute qui a alerté l’assistance. Mais puisque le chef d’état-major général faisait son discours, personne n’a eu le réflexe de courir au secours du malheureux. Il a passé quelques minutes face contre terre, immobilisé, avant qu’on ne lui porte secours¦. SL

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2479 fois
Tags:
  • ,