L’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Jos Van Aggelen, a offert, hier mardi 4 février, en sa résidence, un déjeuner de presse, en l’honneur des patrons des médias. Le président du Conseil national de la presse et de l’audiovisuel (CNPA) Malick Gomina, le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin, Franck Kpochémè y étaient aussi entourés de certains directeurs de publication.

A l’occasion, les échanges ont porté, entre autres, sur le rôle et l’importance des médias dans une démocratie, le récent vote de la loi sur le Code de l’information et de la communication, l’actualité dans les médias, l’expertise en matière d’eau et d’assainissement et le professionnalisme.
Pour Jos Van Aggelen, c’est la première fois que l’ambassade des Pays-Bas organise un déjeuner de presse et il a informé que cela fait partie de la politique d’ouverture de sa chancellerie. Selon le diplomate, ce n’est pas un déjeuner d’adieu mais une activité qu’il aurait bien voulu organiser depuis le mois de janvier. Il est clair, avoue-t-il, que la presse joue un rôle très important et qu’elle constitue un partenaire incontournable dans le cadre du développement. Raison pour laquelle Jos Van Aggelen entend se rapprocher d’elle pour la visibilité de ses actions.
A ce sujet, il a fait part de l’appui que son pays apporte au Bénin et s’est réjoui des efforts déployés dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Ce qui lui fait dire que le pays est sur la bonne voie dans ce domaine précis.
Par rapport au récent vote de la loi portant Code de l’information et de la communication, Jos Van Aggelen estime que cela constitue une avancée qui se rapproche des progrès ou étapes déjà franchies par son pays ; ce qui est à encourager, relève-t-il.
Des propos confirmés par Gérard Agognon, secrétaire général du Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel qui a reconnu et exposé les possibilités de coopération et de collaboration qu’offre Radio Nederland dans le cadre du renforcement des capacités des professionnels des médias. Il a ajouté qu’il a également été question au cours desdits échanges de professionnalisme dont les hommes des médias doivent faire montre au cours de la période des élections que le pays aborde.
Des échanges corroborés par Franck Kpochémè, président de l’Union des professionnels des médias du Bénin qui a expliqué avoir abordé avec le diplomate, la question de la ligne éditoriale des organes qui opèrent au Bénin, les possibilités d’accompagnement de l’ambassade des Pays Bas dans le domaine portuaire où ils détiennent une expertise avérée. Il s’est appesanti sur l’appui éventuel que pourrait apporter l’ambassade par rapport à la vulgarisation du code récemment voté, donc de son appropriation par les professionnels des médias.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2919 fois
Tags:
  • ,